Paradigme coopératif

Lundi 01 Octobre 2012 - 11:30 AM

Une vingtaine de personnes ont assisté à ce dîner-causerie afin de réfléchir aux implications du paradigme coopératif aux défis actuels.

Voici un bref résumé de cette conférence donnée par M. André Martin, chercheur à l'Institut de recherche et d'éducation pour les coopératives et mutuelles de l'Université de Sherbrooke,:  "Les diverses crises que la société civile vit actuellement invitent à faire appel à d’autres « paradigmes », à d’autres visions qui souhaitent bâtir un monde différent à partir de cadres éthiques distincts, c’est-à-dire plus durables et équitables. Qu’en est-il du coopératisme et du mutualisme? Il est possible d’émettre l’hypothèse que la coopération est une avenue très importante qui permet aujourd’hui de se positionner face au modèle dominant qui impose sa logique et sa philosophie. Pour bien s’insérer dans le débat actuel, le mouvement coopératif et mutualiste doit consolider ses propres fondements en se réappropriant sa vision originale de l’être humain, ses valeurs, ses principes et ses finalités."

Lors des échanges, les participants ont notamment souligné l'importance de mieux faire connaître tous les types d'entreprises d'économie sociale. Ils ont également déclaré que les organismes de développement devrait intégrer davantage le modèle de l'entrepreneuriat collectif à la culture entrepreneuriale tout en soulignant qu'elles font parties des solutions possibles face aux différents défis que nous vivons (ex: avant son départ, le gestionnaire pourrait offrir aux employés de reprendre l'entreprise sous la formule de la coopérative de travailleurs.